CDN$ 4.95
  • List Price: CDN$ 5.50
  • You Save: CDN$ 0.55 (10%)
FREE Shipping on orders over CDN$ 25.
Usually ships within 1 to 2 months.
Ships from and sold by Amazon.ca.
Gift-wrap available.
Quantity:1
Have one to sell?
Flip to back Flip to front
Listen Playing... Paused   You're listening to a sample of the Audible audio edition.
Learn more
See this image

CONTREBASSE (LA) (French) Mass Market Paperback – Sep 2 1992


See all 2 formats and editions Hide other formats and editions
Amazon Price New from Used from
Mass Market Paperback
"Please retry"
CDN$ 4.95
CDN$ 4.95 CDN$ 0.01

Best Canadian Books of 2014
Stone Mattress is our #1 Canadian pick for 2014. See all


Product Details

  • Mass Market Paperback: 92 pages
  • Publisher: LIVRE DE POCHE (LGF) (Sept. 2 1992)
  • Language: French
  • ISBN-10: 2253057835
  • ISBN-13: 978-2253057833
  • Product Dimensions: 17.5 x 10.9 x 0.8 cm
  • Shipping Weight: 100 g
  • Average Customer Review: 4.0 out of 5 stars  See all reviews (1 customer review)
  • Amazon Bestsellers Rank: #162,751 in Books (See Top 100 in Books)

Product Description

From the Back Cover

La contrebasse est l'instrument le plus gros, le plus puissant et le plus indispensable de l'orchestre, le plus beau aussi, dit d'abord le contrebassiste. Mais bientôt l'éloge pompeux laisse affleurer les frustrations et les rancoeurs du musicien et de l'homme. Et peu à peu la haine d'abord refoulée de cette encombrante compagne s'exprime, se déchaîne et explose jusqu'à la folie... Ce monologue tragique et drôle, par l'auteur du best-seller Le Parfum, tient l'affiche en Allemagne depuis des années. Interprété à Paris par Jacques Villeret, il a reçu un accueil triomphal.

Customer Reviews

4.0 out of 5 stars
5 star
0
4 star
1
3 star
0
2 star
0
1 star
0
See the customer review
Share your thoughts with other customers

Most helpful customer reviews

By S. Lavigne on March 15 2009
Format: Mass Market Paperback
Monologue du musicien fonctionnaire, sans ambition, cherchant à justifier ses échecs personnels tout en dévoilant peu à peu la haine qu'il éprouve pour son instrument. Il est difficile de ne pas ressentir un énorme malaise face à l'apitoiement sans borne de l'homme derrière la contrebasse.

Il est mentionné au verso du livre que ce monologue a été interprété avec succès par Jacques Villeret. L'image de Villeret colle tout-à-fait au contrebassiste de Suskind, et il est très difficile de s'en défaire lors de la lecture de cette œuvre (et c'est pour le mieux!).
Was this review helpful to you? Yes No Sending feedback...
Thank you for your feedback. If this review is inappropriate, please let us know.
Sorry, we failed to record your vote. Please try again.


Feedback