CDN$ 32.99
  • List Price: CDN$ 37.95
  • You Save: CDN$ 4.96 (13%)
Only 1 left in stock (more on the way).
Ships from and sold by Amazon.ca.
Gift-wrap available.
Quantity:1
Have one to sell?
Flip to back Flip to front
Listen Playing... Paused   You're listening to a sample of the Audible audio edition.
Learn more
See this image

CRI DU PEUPLE T01 : CANONS DU 18 MARS (French) Hardcover – Nov 14 2001


See all 2 formats and editions Hide other formats and editions
Amazon Price New from Used from
Hardcover
"Please retry"
CDN$ 32.99
CDN$ 32.99 CDN$ 21.63

Up to 90% Off Textbooks

Customers Who Bought This Item Also Bought



Product Details


Product Description

From Amazon

18 mars 1871. Sur le coup de trois heures du matin, des hommes en armes montent à l'assaut des collines escarpées de la butte Montmartre. Dans cette nuit silencieuse, à peine troublée par la chute des flocons de neige qui meurent doucement sur le mauvais pavé parisien, la troupe vient prendre possession des canons de la Garde nationale. Ordre de Monsieur Thiers, le chef du gouvernement. L'époque est troublée. La guerre avec les Prussiens vient tout juste de s'éteindre. Pas question de laisser ces pièces d'artillerie entre les mains du peuple. Mais celui-ci ne l'entend pas ainsi. Et au lever du jour, tandis que les soldats tentent maladroitement de descendre les canons le long de la butte, Paris se réveille révolutionnaire. Cris, protestations, poings qui se lèvent : personne ne le sait encore, mais la Commune vit ses premières heures…

Dans son roman Le Cri du peuple, publié en 1999, l'écrivain Jean Vautrin s'est fait le héraut de ce Paris communard. Un hommage au roman-feuilleton du XIXe siècle, plein de sève, de souffle et de passions, porté par une écriture haletante. Jacques Tardi, chargé d'en dessiner la couverture, est tombé amoureux de cette fresque vibrante et habitée. Justement, l'idée de raconter la Commune dans une bande dessinée le titillait depuis longtemps… Alors, adapter Vautrin, pourquoi pas ? Les Canons du 18 mars, premier des trois volumes prévus, est à coup sûr du grand Tardi.

Le dessinateur laisse libre cours à son amour de la capitale, sa tendresse pour le petit peuple et son respect des grandes figures populaires comme Louise Michel ou l'écrivain Jules Vallès. Sans oublier son côté "anar", rebelle à l'autorité, qu'il partage avec les soldats perdus de la Commune. Le format horizontal, "à l'italienne", n'a pas été choisi par hasard : il permettra à Tardi, au fur et à mesure de l'avancement du récit, de raconter les combats de rues de la sinistre "Semaine sanglante", sous forme de double-pages spectaculaires. Mais assez de commentaire, et place à l'action : déjà, le grondement de colère du peuple parisien se fait entendre, en ce matin du 18 mars… --Gilbert Jacques

Customer Reviews

There are no customer reviews yet.
5 star
4 star
3 star
2 star
1 star


Feedback