Have one to sell?
Flip to back Flip to front
Listen Playing... Paused   You're listening to a sample of the Audible audio edition.
Learn more
See this image

DERNIER APRÈS-MIDI D'AGNÈS (LE) (French) Paperback – May 5 2003


See all 2 formats and editions Hide other formats and editions
Amazon Price New from Used from
Paperback
"Please retry"
CDN$ 22.47 CDN$ 22.47

Black Friday Deals Week in Books Black Friday Deals Week in Books



Product Details

  • Paperback
  • Publisher: GALLIMARD (ÉDITIONS) (May 5 2003)
  • Language: French
  • ISBN-10: 2070730247
  • ISBN-13: 978-2070730247
  • Product Dimensions: 19 x 1.4 x 12.6 cm
  • Shipping Weight: 222 g
  • Amazon Bestsellers Rank: #1,107,782 in Books (See Top 100 in Books)

Product Description

From Amazon

Pour quantité de lecteurs, le nom de Milan Kundera est synonyme d’envoûtement. Les raisons de cet engouement ne sont pas ce qui intéresse d’emblée François Ricard, auteur du Dernier Après-midi d’Agnès. Pourtant, son analyse en dit long sur ce qui bouleverse et séduit dans l’œuvre de l’auteur de L’Insoutenable Légèreté de l’être.

Professeur de littérature française à l’Université McGill, à Montréal, auteur de plusieurs essais dont l’incontournable Génération lyrique, François Ricard considère l’œuvre de Kundera comme “l’une des plus parfaites et des plus précieuses de notre temps”. Il s’inspire d’un épisode de L’Immortalité pour examiner dans cet essai sémillant l’ensemble de la production romanesque de l’auteur tchèque, son unité thématique, son mode discursif, son recours à la structure polyphonique. Kundera, soutient Ricard, “réinvente l’art du roman, le dégage de ses chaînes et de ses automatismes”. Chez lui, rien n’est exclu, d’où les nombreuses digressions d’essayiste, les analyses historiques, les récits intellectuels qui prennent souvent la forme de méditations personnelles.

Mais surtout Kundera a “inventé” un personnage, celui de l’exilé de l’intérieur, qu’il a doté de caractéristiques tellement justes qu’en lisant “Le Dernier Après-midi d’Agnès” (non plus l’essai mais le passage de L’Immortalité qui l’a inspiré), le lecteur abasourdi peut s’exclamer : Agnès, c’est moi ! Car si le romancier est vraiment, comme le prétend Ricard, le découvreur “d’un territoire de l’existence jusque-là inexploré”, c’est grâce à ces personnages qui, comme Agnès, cherchent à être “délivré de leur obligation de vivre”. Le bonheur chez Kundera ne survient en effet qu’au moment où l’être consent enfin “à ne plus s’occuper de son moi”. Là réside son repos et notre envoûtement. --Hélène de Billy

About the Author

François Ricard enseigne la littérature française à l'université McGill de Montréal. Il est l'auteur de plusieurs essais. Le dernier après-midi d'Agnès paraît également aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Chine.

Customer Reviews

There are no customer reviews yet.
5 star
4 star
3 star
2 star
1 star


Feedback