Les proies : Dans le Harem de Khadafi (Documents Français) and over one million other books are available for Amazon Kindle. Learn more
  • List Price: CDN$ 29.95
  • You Save: CDN$ 2.99 (10%)
Only 2 left in stock (more on the way).
Ships from and sold by Amazon.ca.
Gift-wrap available.
Quantity:1
PROIES (LES) : DANS LE HA... has been added to your Cart
Used: Good | Details
Sold by bwbuk_ltd
Condition: Used: Good
Comment: Ships from the UK. Former Library book. Shows some signs of wear, and may have some markings on the inside. 100% Money Back Guarantee. Your purchase also supports literacy charities.
Have one to sell?
Flip to back Flip to front
Listen Playing... Paused   You're listening to a sample of the Audible audio edition.
Learn more
See this image

PROIES (LES) : DANS LE HAREM DE KADHAFI (French) Perfect Paperback – Oct 22 2012


See all 3 formats and editions Hide other formats and editions
Amazon Price New from Used from
Kindle Edition
"Please retry"
Perfect Paperback
"Please retry"
CDN$ 26.96
CDN$ 22.04 CDN$ 12.43

Best Canadian Books of 2014
Stone Mattress is our #1 Canadian pick for 2014. See all


Product Details


Product Description

About the Author

Grand reporter au journal Le Monde, présidente du jury du Prix Albert Londres qu'elle a obtenu en 1996, Annick Cojean est l'une des meilleures signatures de la presse française. Elle est l'auteur de plusieurs livres dont La folle histoire des radios libres, écrit avec Franck Eskenazi, et Retour sur Images, chez Grasset.

Customer Reviews

There are no customer reviews yet on Amazon.ca
5 star
4 star
3 star
2 star
1 star

Most Helpful Customer Reviews on Amazon.com (beta)

Amazon.com: 2 reviews
What can I say about this book! Que puis-je dire à propos de ce livre! April 7 2013
By jaybee - Published on Amazon.com
En achetant le livre je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. La lecture est plutôt pornographique et parle seulement de la vie dépravée et sexuelle d'un despote dévergondé. J'aurais aimé apprendre beaucoup plus sur la Libye, mais le pays est mentionné comme arrière-pensée pour situer l'histoire.
Je me demande si l'auteure parle la langue Arabe, puisque en page 255 elle a mentionné avoir « pris des notes, sans faire de commentaires » alors qu'elle interviewait un témoin. Elle n'avait pas fait mention de traducteur. De plus, pour quelqu'un qui ne parle pas un mot de français, la voix de Soraya est vraiment francisée. Elle connaît des expressions que quelqu'un qui n'a pas grandi en France n'aurait pas du connaître. Je pense qu'au lieu de la faire parler, l'auteure aurait du raconter l'histoire de Soraya tout simplement. Comme l'histoire est racontée avec la voix de Soraya, à mon avis, ça manque un peu de crédibilité puisqu'on sait que la jeune personne ne parle pas la langue. Autre chose, au premier chapitre, l'auteure est passée, brusquement et sans transition, à la première personne dans l'histoire de Soraya, ce qui fait que j'ai du retourner en arrière pour voir qui parlait. Je ne m'attendais pas du tout que Soraya s'exprimât si bien en français. Aussi, la plupart des personnes interviewées n'ont pas voulu que leurs noms soient révélés par peur de représailles. Soraya n'a pas de nom de famille. Je comprends bien que cela mettrait leur vie en danger, mais, en même temps, ça retire de l'histoire puisqu'on se demande si certains parts ne sont pas inventés pour allonger le livre. Bien que je ne puisse vraiment dire si c'est en le cas ici. Si vous dites que, la mère Tunisienne de Soraya, avait un salon de beauté visité par des personnes importantes du régime, cela fait croire que la famille peut être aisément identifiée. Combien de Tunisiennes ayant fait des études en France, possédant un salon de beauté, qui de plus ont une clientèle privilégiée, vivent dans cette même ville ? Alors, pourquoi l'omission ? Il parait qu'un autre journaliste ( ?) soit allé après Soraya et n'a pas pu la repérer. Pourquoi pas ? Soraya tout court, et sans non de famille, ça fait vague. Il doit y avoir des millions de Soraya dans cette ville. Un livre d'histoire doit être référencé. On doit pouvoir remonter à la source pour vérifier, sinon, à mon avis, ce sont tout simplement des racontars. Voila !
Tout de même, la lecture m'a vraiment émue. Je ne relirai pas, mais, je crois que ce livre devrait être lu pour que les gens sachent ce qui se passe dans le monde. C'est un cri de l'âme. C'est un appel au réveil parce qu'il y a beaucoup de Soraya de par le monde, et, qui pis est, plusieurs d'entre elles sont même beaucoup plus jeunes. Ça donne vraiment à penser parce que vous vous demandez si la même chose n'est pas en train de se répéter dans d'autres pays, seulement il n'y a personne pour sonner l'alerte. L'auteure a donné une voix aux victimes des abus sexuels de ce tyran pourri et décadent, mais ce sont des voix sans visages, puisque ces témoins qui ont survécu tels sordides misères ne peuvent pas être localisés et n'ont pas vraiment d'âmes puisqu'ils n'ont pas de noms. J'espère que Madame Cojean pensera à faire la traduction dans plusieurs autres langues puisque ça peut servir d'avertissement.
N'est ce pas ce qu'on appelle la justice poétique ? Cet homme dépravé jusqu'à l'âme qui a fait versé tant de sang innocent, qui, dans son ivresse sadique recueillait le sang des vierges, dit-on, pour faire de la magie noire, qui se réjouissait indubitablement de la souffrance et l'humiliation des autres est mort atrocement baigné dans son propre sang. Il plaidait pour qu'on lui fasse grâce, lui qui fut un bourreau impitoyable de jeunes filles/hommes et n'avait gracié personne. C'est à se demander si au dernier moment il a pensé au sang qu'il a pris tant de plaisir malsain à faire couler. Poétique justice, en effet. Des fois le mal que l'on fait se paie ici sur cette terre, l'au-delà peut toujours attendre.
Le livre aussi m'a fait comprendre quelque chose sur laquelle depuis longtemps je me posais des questions sans trouver de réponse. Longtemps, je me demandais, comment cet homme qui paraissait si beau dans des photos anciennes était devenue une caricature ébouriffante et pénible de lui-même. Là maintenant, je comprends qu'il avait le vice démesuré, la cruauté effrénée et sans borne écrit pleinement sur son visage crevassé et boursouflé, le monde entier pouvait voir sa décadence effrénée. J'espère qu'avant de mourir il avait réalisé qu'il était devenu une caricature épouvantable et risible de lui même.
J'avoue ne pas savoir vraiment comment évaluer ce livre puisque j'ai beaucoup de questions qui prendront toute une journée. Questions qui n'auront jamais de réponses. Le fait qu'il n'y a pas de sources crédibles dans ce livre me reste dans la gorge parce que les témoins importants n'ont pas de nom de famille, mais pour d'autres des noms complets. Je ne sais vraiment que penser du livre. Mais on peut certainement dire que Madame Cojean a écrit Son Histoire D'Amour, De L'Histoire D'Un Fieffé Despote.
0 of 1 people found the following review helpful
This price is absolutely crazy! March 4 2013
By Helmut Resetarits - Published on Amazon.com
This is absolutely crazy!!

I can by this book (French) in paperback at any better bookstore in Montreal for CAD 29.75!

Amazon should do something about this rip-off!!

Look for similar items by category


Feedback