CDN$ 11.66
  • List Price: CDN$ 12.95
  • You Save: CDN$ 1.29 (10%)
FREE Shipping on orders over CDN$ 25.
Only 2 left in stock (more on the way).
Ships from and sold by Amazon.ca.
Gift-wrap available.
Quantity:1
Have one to sell?
Flip to back Flip to front
Listen Playing... Paused   You're listening to a sample of the Audible audio edition.
Learn more
See this image

SUEURS FROIDES (D'ENTRE LES MORTS) (French) Mass Market Paperback – Jul 7 1999


See all 2 formats and editions Hide other formats and editions
Amazon Price New from Used from
Mass Market Paperback
"Please retry"
CDN$ 11.66
CDN$ 11.61 CDN$ 4.99

2014 Books Gift Guide
Yes Please is featured in our 2014 Books Gift Guide. More gift ideas

Customers Who Bought This Item Also Bought



Product Details

  • Mass Market Paperback
  • Publisher: GALLIMARD (ÉDITIONS) (July 7 1999)
  • Language: French
  • ISBN-10: 2070408132
  • ISBN-13: 978-2070408139
  • Product Dimensions: 17.5 x 10.9 x 1.5 cm
  • Shipping Weight: 118 g
  • Amazon Bestsellers Rank: #620,551 in Books (See Top 100 in Books)

Customer Reviews

There are no customer reviews yet on Amazon.ca
5 star
4 star
3 star
2 star
1 star

Most Helpful Customer Reviews on Amazon.com (beta)

Amazon.com: 1 review
un monde de rêve Feb. 22 2014
By H. F. Gibbard - Published on Amazon.com
Format: Mass Market Paperback Verified Purchase
Le grand film d'Hitchcock <<Vertigo>> (<<Sueurs Froides>>) est un de mes films préférés. Donc j'avais toujours le projet de lire ce roman qui a inspiré le film. En le lisant, je n'étais pas déçu.

Certains critiques ont trouvé le roman inférieur au film, mais je ne suis pas d'accord. Différent, oui, mas nullement inférieur.

Ici, au lieu de la cinématographie rêveuse du film (et la musique extraordinaire de Bernard Herrmann), les auteurs évoquent leur monde de rêve avec la dialogue interne saturnienne de Flavières, un homme insuffisant et alcoolique, qui révèle son obsession avec la mystérieuse Madeleine Gévine. Les rêveries de ce flâneur solitaire ont une qualité mélancholique et obsessive. C'est toujours un des grands talents de Boileau et Narcejac de nous mettre dans la tête d'un homme perdu.

Autre différence entre le livre et le film: le roman a lieu pendant la Deuxième Guerre Mondiale. La connaissance qu'autre part les gens sont en train de vivre et de mourir pour quelque chose de signifiant ajoute à notre sens d'irréalité.

Hitchcock est censé avoir rempli son film de ces propres obessions--un fait que je ne nie pas--mais on voit en lisant ce roman que l'essentiel est déjà là. Par exemple: <<Je n'aime pas cette coiffure, grommela-t-il. Tu ne pourrais pas le changer un peu?>> <<Comment?>> <<Je ne sais pas, moi. Les nouer en chignon sur la nuque.>>

Un détail dévastateur à la fin du roman. (Ne lisez plus si vous voulez garder la surprise.) Tandis que dans le film, l'ami de Scotty Ferguson, Gavin Elster, est un sort de génie directeur qui a tout prévu, dans ce roman le dessin de M. Gévine a échoué, et quand les <<amants>> se réunissent, il est déjà mort! Tout a été pour rien! Alors là, c'est un scénario vraiment noir, qui provoque un sorte de vertige existentiel...


Feedback