CDN$ 24.91
  • List Price: CDN$ 29.95
  • You Save: CDN$ 5.04 (17%)
FREE Shipping on orders over CDN$ 25.
Usually ships within 1 to 4 weeks.
Ships from and sold by Amazon.ca.
Gift-wrap available.
Quantity:1
Have one to sell?
Flip to back Flip to front
Listen Playing... Paused   You're listening to a sample of the Audible audio edition.
Learn more
See this image

Est-il permis de critiquer Israël ? (French) Paperback – Apr 1 2003


See all formats and editions Hide other formats and editions
Amazon Price New from Used from
Paperback
"Please retry"
CDN$ 24.91
CDN$ 24.91 CDN$ 16.81

2014 Books Gift Guide for Children & Teens
Browse our featured books to find gift ideas for the boys or girls on your holiday shopping list this year!


Product Details


Product Description

From Amazon

"Je trouve inadmissible le terrorisme intellectuel consistant à accuser d’antisémitisme toute personne qui critique le gouvernement israélien". Intervenant à deux reprises en août 2001 dans le journal Le Monde, Pascal Boniface, directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques, soulevait un débat, puis une tempête médiatique, en arguant qu’il existait une spécificité de la question israélienne en ce sens que toute critique formulée à son encontre était reprise comme une forme d’antisémitisme. Attaqué par une partie de la presse qui tronqua son discours ou qui fit mine de ne pas le comprendre, amené à la brouille avec l’ambassadeur d’Israël en France, recevant des pressions professionnelles et des menaces personnelles, Pascal Boniface n’a pas voulu que sa Lettre ouverte à un ami israélien, parue en août 2001, restât lettre morte.
Est-il permis de critiquer Israël ? est un texte qui veut faire le point sur la complexité de l’engagement des intellectuels face à la question israélo-palestinienne. Boniface y réaffirme que le débat est de "plus en plus biaisé et difficile" et constate une radicalisation des positions politiques, voire une déviance de certaines positions d’intellectuels démocrates, ouverts – celle du philosophe Alain Finkielkraut par exemple – qui semblent "tomber dans le communautarisme le plus exalté et défendre des thèses radicales en faveur du gouvernement d’Israël qu’ils auraient été les premiers à rejeter il y a encore peu". Sur cette question de la difficile liberté de parole au sujet du conflit israélo-palestinien, de son envenimement idéologique, de l’amalgame fait entre critique de la politique du gouvernement Sharon et l’interprétation qui en est faite de facto d’un antisémitisme latent ou d’un soutien inconditionnel pro-palestinien, Pascal Boniface veut sortir de l’ornière passionnelle et identitaire et réaffirmer la prévalence du débat démocratique sur le repli identitaire. Au-delà de ses positions critiques, son ouvrage persiste dans un soutien aux hommes de bonne volonté qui tiennent à rester, vaille que vaille, des "artisans de la paix". "Il serait donc préférable pour chacun de faire respecter des principes universels, et non le poids de chaque communauté." --Denis Gombert

About the Author

Spécialiste des questions de géopolitique, Pascal Boniface dirige l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et enseigne les relations internationales. Il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages sur les questions internationales, dont Les Guerres de demain et La Terre est ronde comme un ballon aux Éditions du Seuil, Les Leçons du 11 septembre chez PUF, et Est-il permis de critiquer Israël ?, aux Éditions Robert Laffont. Il commente régulièrement l'actualité internationale dans les médias. Il est membre du Comité consultatif auprès du secrétaire général de l'ONU pour les questions de désarmement.

Customer Reviews

There are no customer reviews yet.
5 star
4 star
3 star
2 star
1 star


Feedback